< Retour à la liste d'annonces

Boulversée par tant de classe …

le 28/09/2017 > à Quatre-Septembre

Me voilà arrivée au bureau, difficile d’oublier une telle élégance, un tel charme, un tel charisme … tout cela me touche encore alors je le pose ici pour ne pas oublier.

Entre Saint-Lazare et Quatre septembre, là où il est descendu, je le contemple discrètement comme je contemplerai la chapelle Sixtine ou Dieu. Je sens son regard posé sur moi mais n’ose me retourner pour en avoir le cœur net. Je me retourne seulement quand je suis certaine que son regard est ailleurs, pour l’admirer encore et encore.

Look business, grand, grisonnant et … marié bien sûr … soupir!

Le marron de ses yeux est profond, on a envie de s’y plonger pour ne jamais en sortir.

Le cœur serré, je le regarde descendre et le suis du regard jusqu’à ce qu’il disparaisse.

Ma station est la suivante … dommage, nous sommes si proches …

Je n’ai aucun espoir qu’il lise ceci et se reconnaisse mais je laisse une trace écrite d’un ressenti fort qui me tenaille encore.